Deva 1

La rencontre d’un Deva.

La rencontre d’un Deva, la toute première fois m’a laissé déconcerté et surpris. Ce jour-là, je me promène à vélo, dans un magnifique parc . C’est le plein été, au milieu d’une après-midi ensoleillée, quand soudain…

Qu’est-ce donc la rencontre d’un Deva  ?

Dans mes connaissances spirituelles, je sais que la nature est habitée d’esprits invisibles, et qu’il y a, comme dans le monde visible, des esprits maîtres.

Et alors ?

« Hep, hep, hep ! ». Je suis interpellé trois fois de suite. Je prends le temps de regarder autour de moi. Rien… Personne… Je décide enfin de descendre de mon vélo et le dépose au sol. Je me retourne…
Là, devant moi, je remarque un chêne gigantesque et majestueux. Je comprends qu’il est le maître des lieux, et que c’est bien lui qui m’a parlé. Il en impose, et dégage une force d’attraction irrésistible. Je me rapproche de lui. C’est en voyant plusieurs autres chênes autour, tous aussi beaux mais plus petits, que je ressens intuitivement cet échange subtil. C’est ainsi que je m’aperçois que je vais à la rencontre d’un Deva…

Comment se déroule cette rencontre ?

Je me sens tout petit, ému et quelque chose en moi s’incline. Je suis tellement touché intérieurement, de cette manière là, comme jamais auparavant, que je vis en moi, un genre de communion avec lui…Deva 2

Comment se fait la connexion ?

Je m’avance respectueusement. Si j’avais pu, j’aurais entouré de mes deux bras cet arbre, mais la circonférence du tronc est si gigantesque que je ne peux que déposer mes deux mains et deux bras grands ouverts pour l’embrasser. Je suis bouleversé, car en fait, c’est lui qui m’enveloppe

Pour réponse, comme un clin d’oeil, avec humour, alors que ce n’est pas du tout la saison, je reçois sur la tête deux glands.

À ce moment-là, je découvre un ami de la nature et que cette rencontre sera pour moi inoubliable.

Maintenant, je ne vois plus la nature pareillement. En tant que passionné de photos, mon regard s’est ouvert sur la beauté du vivant et celle du monde merveilleux dans lequel nous vivons.

Hommage au Créateur !Deva 3

Comment l’amitié de la rencontre d’un Deva est-elle née ?

A cette époque, il me plaît de rendre visite toutes les semaines au Deva, mon nouvel ami naturel. Je m’adosse à son tronc et je reçois son énergie bénéfique, qu’il me transmet généreusement.

Il m’arrive de lui confier mes « moments délicats » de la vie. La visite terminée, je repars heureux, complètement rechargé d’une nouvelle force et je le remercie.

Comment j’apprends la non-séparativité ?

Un jour, je confie « à  mon ami» un message bien particulier. Le lendemain, je reçois un appel d’une amie demeurant à 700 kms. Elle m’apprend étonnamment (elle, qui a un amour pour la nature et les arbres), qu’elle a reçu un message déconcertant.

Je suis surpris car lorsqu’elle me révèle le contenu de ce message, c’est exactement, mot pour mot, ce que j’ai dit à mon ami Deva.

N’est-ce pas merveilleux ?

Si sur terre, on dit que «les murs ont des oreilles  », je suis convaincu que des esprits invisibles colportent nos pensées… La distance n’existe pas… La séparation entre les êtres visibles et invisibles non plus… Il n’existe que l’UNITÉ.

3 thoughts on “La rencontre d’un Deva.

  1. Quel merveilleux ami, planter là sur ce coin de terre toujours là bienveillant ! Et de combien de secrets est-il dépositaire mais attention apparemment il répète, mais à bon escient ! Merci Anatto de ce merveilleux partage d’une rencontre.

    Un jour j’avais fait un soin énergétique à un Séquoia. De retour dans ce lieu quelques années plus tard sans vraiment reconnaitre avec ma mémoire visuelle CELUI qui avait reçu le soin, d’emblée j’ai été attirée par une reconnexion énergétique vers LUI.

  2. Bonjour Anatto,
    J’aime la nature et les grands feuillus en particulier. Ils sont si symboliquement à notre image de notre arbre de vie, à moins que ce soit nous qui leur ressemblions. L’image est très belle et le récit sensible. Tout cela fait que je partage ta passion et suis d’accord avec toi, sur le fait que les arbres nous apportent un grand ressourcement, par l’apaisement et la vitalité. Quel plaisir de communiquer ainsi avec ton ami naturel. Et puis, fais attention à tes pensées, car apparemment ton arbre n’est pas très discret et ne sait pas garder un secret…. Je plaisante bien sûr ! C’est pour t’adresser un grand merci de nous faire partager ton vécu. J’ai aimé lire cet article. S’il te plait, encore…. Bien et bises à toi

  3. Merci pour ce bel article qui me conforte dans l’amour de cette nature : que serions-nous sans elle!
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *